Après la mort président Trần Đại Quang d’un virus « non identifié » à son retour de Chine, Nguyễn Phú Trọng cumule les fonctions de président et de chef du parti communiste

President-Tran-Dai-Quang-Funeral
President-Tran-Dai-Quang-Funeral

Après la mort président Trần Đại Quang d’un virus « non identifié » à son retour de Chine,

Nguyễn Phú Trọng cumule les fonctions de président et de chef du parti communiste

AFP/Archives / NHAC NGUYEN Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong (centre) lors du Forum économique mondial de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est à Hanoï le 12 septembre 2018

AFP 3 octobre 2018 Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong a été désigné mercredi seul candidat pour le poste de chef de l’Etat et devrait ainsi devenir le premier à cumuler ces deux postes depuis Ho Chi Minh, le père de l’indépendance du Vietnam.

Nguyen Phu Trong, 74 ans, est connu pour être un conservateur ayant orchestré une lutte contre la corruption au plus haut niveau, qui a conduit en prison des dizaines d’anciens responsables politiques, banquiers et autres cadres. Sa désignation annoncée par le PCV fait suite à la mort à 61 ans le 21 septembre de Tran Dai Quang à l’issue d’une longue maladie.

Celui-ci occupait depuis 2016 les fonctions, largement honorifiques, de président et était dans le même temps membre du puissant bureau politique du Parti communiste, le parti unique, toutes les autres formations étant interdites. Son mandat a été marqué par la répression de toute voix dissonante dans un pays qui compte des dizaines de prisonniers politiques.

« Le Comité central du Parti a à l’unanimité désigné Nguyen Phu Trong pour le poste de président du Vietnam, en attendant l’approbation de l’Assemblée nationale », selon le site internet du PCV.

Le parlement doit en effet entériner sa nomination au cours de la longue session qui s’ouvre le 22 octobre.

Nguyen Phu Trong a été élu en 2011 -puis reconduit en 2016- à la tête du Parti communiste dont il est membre depuis 1967. Il avait commencé sa carrière lorsqu’il avait à peine une vingtaine d’années en travaillant dans une des publications officielles du PCV.

Visage du régime sur la scène internationale, Tran Dai Quang faisait quant à lui partie du quatuor de conservateurs à la tête du régime, avec le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale et surtout le secrétaire général du Parti communiste, qui est le véritable numéro un.

Son élection avait confirmé la domination politique des conservateurs, après un congrès du PCV en janvier 2016 qui avait donné lieu de vives luttes entre conservateurs et réformateurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*