Blindés roulant sur les corps à de nombreuses reprises puis les restes ramassés par bulldozers, d’après “ Independent “

blindés-à-Tianmen
Blindés à Tianmen

Parmi les archives désormais ouvertes au public, le rapport d’Alan Donald, ambassadeur de la Grande Bretagne à Pékin lors de l’arrivée ses blindés à Tianmen, offre un témoignage effrayant de la répression dans la nuit du 3 au 4 juin qui faisait 10.000 morts, lorsque les chars ont entamé son avancée en direction de la place Tiananmen, occupée par les manifestants.

« Les blindés de transport de troupes de la 27e armée ont ouvert le feu sur la foule (…) avant de lui rouler dessus », écrit l’ambassadeur. Alan Donald cite pour source une personne dont le nom est caché mais qui a obtenu ses informations d’un « ami proche, actuellement membre du Conseil d’Etat », le gouvernement chinois.

Une fois les chars arrivés place Tiananmen « les étudiants ont cru comprendre qu’ils avaient une heure pour évacuer, mais après seulement cinq minutes, les blindés ont attaqué », écrit le diplomate.

Les manifestants « ont été taillés en pièces ». Les blindés ont ensuite « roulé sur les corps à de nombreuses reprises, faisant comme une “pâte” avant que les restes soient ramassés au bulldozer. Restes incinérés et évacués au jet d’eau dans les égouts ».

Ces exactions sont imputées principalement à la 27e armée, composée de soldats originaires de la province du Shanxi (nord) « illettrés à 60 % et qualifiés de primitifs ». Elle est commandée par Yang Zhenhua, neveu de Yang Shangkun, alors président de la République populaire (un poste honorifique)

Selon le document, la répression a engendré des tensions au sein de l’armée, le commandant militaire de la région de Pékin refusant de fournir nourriture et casernes aux soldats venus des provinces pour ramener l’ordre. « Certains membres du gouvernement considèrent que la guerre civile est imminente », affirme l’ambassadeur.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*