Un député néo-zélandais enseigne les espions chinois

jian-yang

Un député néo-zélandais enseigne les espions chinois 

Le député Jian Yang du Parti national au pouvoir en Nouvelle-Zélande, né en Chine, élu membre du Parlement de la Nouvelle-Zélande en 2011, enseigne les espions chinois en Chine. Il faisait partie de différents comités, y compris des comités des affaires étrangères, de la défense et du commerce. Il occupe actuellement le poste de secrétaire parlementaire aux affaires ethniques.

Jian Yang a étudié et a travaillé pendant plusieurs années dans des établissements académiques militaires chinois dont PLA Air Force Engineering College et l’Institut des langues étrangères de Luoyang.

Aujourd’hui, il fait l’objet d’un examen à cause de son ancien travail d’enseignant aux espions en Chine et son appartenance au Parti communiste chinois (PCC).

Les journaux néo-zélandais Newsroom et le Financial Times, après avoir effectué une enquête commune sur le député Jian Yang, ont annoncé que Jian Yang avait attiré l’attention des services de sécurité du pays à cause de ses liens avec les académies militaires chinoises.

C’est le dernier épisode de toute une série d’événements récents qui font poser des questions sur l’ingérence de la Chine dans les affaires internes des démocraties, telles que l’Australie, le Canada et les États-Unis.

D’après NewsroomFinancial Times Neo-zelandais, Epoch Time

A lire : Espions chinois dans le gouvernement vietnamien. Révélation d’un général de la police vietnamienne

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*